La communication par le jeu : l'advergame et l'advergaming

Publié le

L'article 2 de la série consacré à "la communication par le jeu" est disponible en ligne sur marketing-etudiant.fr. Voici le lien de l'article : http://www.marketing-etudiant.fr/actualites/communication-jeu-promotion-des-marques-suite-advergame.php

Allez jouer au jeux en cliquant sur les liens de l'article !

L'advergaming est une tendance forte qui touche tous les secteurs d'activités. Souvent l'apanage de marques qui ciblent les hommes (les femmes suivront), les fabricants de rasoirs ont bien compris sont importance pour toucher leur cible et s'engouffre dans cette nouvelle tendance.

Wilkinson, Braun, entre autres, s'y sont essayés avec succès. Braun a réalisé un jeu de motocross pour promouvoir son modèle électrique "Cruzer" en Grande-Bretagne. Une histoire de rasoir qui épouse les formes du visage comme une moto celles des reliefs. Notons que ce jeu insiste plus sur la prise en main immédiate et la simplicité du gameplay (cinq touches suffisent à manier la moto) que sur les interprétations sur l'adéquation entre le jeu et la marque. Wilkinson de son coté a eu recours à l'advergame à l'occasion de la sortie de son nouveau 4 lames traité au titane. L'advergame est inspiré des jeux de combat. Le scénario : l'arrivée de bébé perturbe la vie d'un couple ordinaire, la maman délaissant le père pour se consacrer à son enfant, qui bien sûr à la peau douce comme du satin. Le père dégaine son Wilkinson, et hop, sa peau est aussi douce que celle du bébé qui va chercher à se venger...L'orignalité est le jeu n'était pas jouable directement en ligne mais via un mini-site qui propose de regarder la bande-annonce du jeu, et de le télécharger pour y jouer. La qualité du jeu a permis à Wilkinson de bénéficier d'un buzz considérable, sans même avoir besoin que les internautes jouent à l'advergame. Le site a ainsi réunit 9, 5 millions de visites en moins de deux mois. Le jeu était assorti d'un jeu-concours.

Les plus courants en matière d'advergame est ce que l'on appelle les « jeux d'arcade » (c'est à dire ces jeux videos que l'on trouve dans une borne d'arcade présent dans des lieux publics ; le concept de l'arcade oblige le joueur à payer pour maintenir le héros du jeu en vie). D'autres jeux de stratégie multijoueurs sont peu représentés parmi les types de jeux vidéo populaires chez les gamers, ces jeux étant beaucoup plus complexes à appréhender. Pourtant, Intel y a eu recours. Il a voulu immergé sa cible - les managers IT - dans une allégorie de son quotidien professionnel. Le joueur campe ici un super administrateur réseau, qui commande une flotte de robots clients, doit rassembler des silicon, la ressource locale, et combattre les agents du chaos (virus, spywares, pirates) qui menacent son territoire. Là encore, un jeu-concours était organisé avec un iPod à gagner. Selon la Culture Buzz, le jeu aurait déjà attiré 3.000 joueurs malgré sa difficulté.

D'autres advergames existent. Par exemple, lors de la sortie du film "King Kong", Pringles (marque de pommes de terre en chips produite par Procter & Gamble et créée en 1967) a créé un advergame via un mini-site qui a totalisé 4,5 millions de visites en Europe (le jeu a été traduit en six langues). Le scénario : incarner un aventurier qui doit se frayer un chemin dans la jungle en esquivant les paquets de Pringles qui foncent sur lui et en récupérant des bonus. Le défi, comparable à une séquence de jeu de plate-forme, consiste à avancer de niveau en niveau et à atteindre le score le plus élevé possible, sachant que le gagnant du jeu-concours organisé pour l'occasion en Angleterre et en Irlande remportait un voyage en Nouvelle-Zélande. Pringles a joué sur la viralité en permettant de créer des championnats entre amis.

En Grande-Bretagne, Vicks a eu recours à l'advergame pour le lancement de son spray nasal. Vicks met l'internaute dans la peau d'un tueur de virus. Aux commandes d'un vaisseau… en forme de spray, le joueur doit tirer sur les méchants virus et récupérer des bonus, dans un décor d'agenda (le but est de rester en bonne santé les jours importants, comme la Saint Valentin ou Noël). Sur ce même marché britannique, Panasonic a créé un advergame destiné à illustrer la fonction stabilisateur optique équipant la gamme d'appareils photo numériques Lumix. Le produit constitue le décor du jeu qui consiste à maintenir un personnage en équilibre sur une sphère, tout en récupérant des bonus. Résultat : 22 % des visiteurs ont cliqué sur le lien pour en savoir plus sur la gamme d'appareils. Une opération qui, au final, aura ramené le coût du contact à 0,05 livre pour Panasonic !

Comme vous le voyez, l'advergame a de beaux jours devant lui !

Bonne Année 2010 à tous !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article